MENU
FAITS SAILLANTS : Forge couronné champion de la CPL grâce à une victoire courageuse sur le Cavalry
Canadian Premier League

To read this story in English, click here.


Forge FC, Champion 2019 de la Première Ligue Canadienne.

L’équipe de Hamilton s’est battue bec et ongles pour devenir la toute première à soulever le North Star Shield, après avoir vaincu le Cavalry FC 1 à 0 au ATCO Field à Spruce Meadows. Un score qui a consolidé la victoire de 1 à 0, obtenue lors du match aller, au Tim Hortons Field.

Le Forge a dû résister aux assauts de l’équipe locale, ainsi qu’à une ambiance très hostile, pour ramener le premier titre professionnel à Hamilton depuis le sacre des Tiger-Cats lors de la Coupe Grey 1999, et lequel des Bulldogs lors de la Coupe Calder 2007, au terme de l’un des matchs les plus intenses de la jeune histoire de la CPL.

La première demie s’est déroulée sans trop d’histoires, sans qu’aucune des deux équipes ne puisse réellement imposer sa dominance. Comme on pouvait s’y attendre, le Cavalry a pris l’initiative à la recherche de buts, passant plus d’un tiers du premier acte dans le tiers défensif adverse. Les Cavs ont dominé la possession avec un total de 57,5 pour cent, renversant la situation du match aller et générant bon nombre d’attaques dangereuses par le couloir droit.

L’aspect physique des affrontements entre ces deux clubs (le match aller de la Finale particulièrement) est demeuré une constante, alors qu’aucun des deux rivaux ne s’est retenu au chapitre des tacles musclés. Les esprits se sont échauffés à la 18e minute, suite au tacle glissé de Nico Pasquotti sur Daniel Krutzen, qui a valu un avertissement au joeur du Cavalry. Aucune des deux équipes n’a cependant été en mesure de changer le score du match aller au cours des premières 45 minutes, malgré l’insistance de Calgary sur la cage de Triston Henry, moyennant nombre de ballons aériens de qualité.

Dominique Malonga a obtenu deux chances en or, à la 13e minute, d’une tête qui est passé tout juste au-dessus du poteau droit, puis, à la 52e minute, d’une tête, piquée cette fois, après un débordement de grande qualité de Dominick Zator.

Corner après corner, centre après centre, le Cavalry a torpillé la surface adverse en 2e demie, cherchant l’égalisation devant le kop des Foot Soldiers. La ligne arrière du Forge restait cependant solide, malgré la pression incessante.

Tommy Wheeldon Jr. a injecté un peu plus de vigueur offensive à son équipe dans le complément, avec les montées de Jose Escalante et d’Oliver Minatel. Escalante, vilain par excellence des fans du Forge cette saison, est passé bien près de leur servir une autre douche d’eau froide, alors que sa toute première intervention du match, à la 69e minute, sur coup-franc, est passée à quelques centimètres du poteau droit de Henry.

À mesure que la seconde mi-temps s’égrainait, le sentiment d’urgence grandissait du côté des champions en titre des saisons printanière et automnale. Le Forge se retrouvait donc, de plus en plus embouteillé dans sa surface, avec en prime cette altitude de Calgary qui alourdit les jambes plus qu’à la normale, tandis que le Cavalry ne lui donnait pas le moindre répit. Poussés par une marée rouge dans les tribunes, les Cavs ont mis leur grand rival à rude épreuve pendant 90 minutes, comme ils l’ont fait tout au long de la saison.

Mais les Forgerons n’ont pas cassé, complétant le troisième blanchissage obtenu par une équipe visiteuse de la CPL au ATCO Field.

Si la Cavalerie n’a pu briser l’impasse, la visite a quant à elle profité du désespoir ultime de son rival, plus ouvert que jamais, pour l’achever. Avec dix maillots rouges bien ancrés dans la surface de Henry, Élimane Cissé s’est retrouvé avec le ballon au pied, avant de se lancer dans une contre-attaque létale à deux contre personne, accompagné de David Choinière. C’est finalement ce dernier qui a déjoué Marco Carducci, pour assurer aux siens le tout premier titre de l’histoire de la Première Ligue Canadienne.

Avec ce sacre, le Forge assure aussi son retour à la compétition continentale en 2020, eux qui avaient vu leur beau parcours en Concacaf League stoppé en quarts de finale par le C.D. Olimpia.

C’est donc ainsi que la boucle est bouclée sur cette saison inaugurale de la Première Ligue Canadienne, le Forge s’inscrivant dans l’histoire comme la toute première équipe à soulever le North Star Shield.

Statistiques

Buts
90+5′ – David Choinière (Forge FC)

Cartons
18′ Jaune – Nico Pasquotti (Cavalry FC)
42′ Jaune – Anthony Novak (Forge FC)
51′ Jaune – Nik Ledgerwood (Cavalry FC)
73′ Jaune – David Choinière (Forge FC)
75′ Jaune – Jose Escalante (Forge FC)
86′ Jaune – Jay Wheeldon (Cavalry FC)
90+2′ Jaune – Triston Henry (Forge FC)

ChampionMerch-forge-EditorialAd-1024x284
Visitez shop.canpl.ca pour tous les souvenirs des champions Forge FC.

Les performances-clé

Daniel Krutzen (Forge FC)

Le défenseur belge a été solide pour le Forge, tenant le fort et encaissant bon nombre de durs coups. Ses 10 dégagements et ses 4 interceptions ont été énormes pour le Forge. Résister aux attaques soutenues du Cavalry requérait une fortitude hors-pair, et Krutzen en a été un digne exemple.

Nico Pasquotti (Cavalry FC)

Pasquotti, l’un des joueurs les plus dynamiques de la ligue cette année, a été dominant sur son couloir droit samedi, envoyant pas moins de 10 centres dans la boîte. Il a joué avec intensité, poussant ses tacles musclés à la limite de la légalité, mais sa créativité et sa fougue valaient à elles seules le prix d’entrée, et ce même s’il n’a pu être à l’origine d’un but pout les siens en cette occasion.

Dominick Zator (Cavalry FC)

Le défenseur était partout sur le terrain dans ce match retour. Le latéral droit a dominé les siens avec ses 4 tirs au but, en plus de livrer plusieurs centres de qualité et de gagner sa grande part de duels. Il a bien combiné avec Pasquotti sur l’aile, mais tout comme ce dernier, il n’a pu être récompensé en raison du manque d’opportunisme de ses coéquipiers devant la cage adverse.